Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 16:31

        Je publie simplement à présent les explications de fabrication des modèles présentés précédemment :

 

 

 

P1080231

 

P1080228.JPG

 

P1080227.JPG

 

P1080229.JPG

 

P1080230.JPG

 

D'autres modèles ne tarderont pas à suivre... à bientôt !

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Pompons - Chenilles
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 21:13

        A raison d'un peu d'imagination (encore une fois...), c'est fou le nombre de petites choses que l'on peut fabriquer avec quelques pompons et une ou 2 chenilles... Pour agrémenter les créations, il est possible d'ajouter quelques petites formes en papier mousse et des petits yeux mobiles. (Pour 10€ environ, on trouve des kits complets avec notice de fabrications possibles, au rayon "loisirs créatifs" des supermarchés .) C'est plutôt une activité qui s'adresse aux 3-5 ans qui ont passé le stade de l'abstrait pour le figuratif.


        Quelques réalisations :

 

 

P1050355.JPG

 

P1050577.JPG

 

P1050636.JPG

 

P1050360.JPG

 

P1050543.JPG

 

        Je communiquerai les explications des modèles présentés dans un prochain article... eh oui, il faudra encore patienter... c'est le pompon !!!

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Pompons - Chenilles
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 09:03

 

 

 

 

Proche de la pâte à sel par sa texture malléable, la pâte à modeler permet elle aussi de développer l'imagination et la créativité, la coordination motrice, et sensibilise l'enfant aux modifications de matières. Comme chacun le sait, on peut l'acheter toute prête, mais il est aussi possible de la fabriquer soi-même pour en obtenir une "version" biologique non toxique.

 

En voici la recette :

 

  • 1 tasse de farine
  • 1/2 tasse de sel fin
  • 1/2 tasse de maïzena
  • 2 cuillères à soupe d'huile de cuisine (tournesol par exemple)
  • 1 tasse d'eau
  • colorant alimentaire (on en trouve au rayon pâtisserie du supermarché)

Matériel :

 

  • 1 saladier
  • 1 petit bol
  • 1 casserole en acier inoxydable
  • 1 four (thermostat 1 ou 2) ou séchage à l'air pendant plusieurs jours.

Préparation :

 

Mélanger la farine, la maïzena et le sel dans un saladier.

Dans le bol, diluer ensuite le colorant dans l'eau.

Verser cette eau colorée dans le saladier et bien malaxer l'ensemble.

Ajouter 2 cuillères à soupe d'huile.

Faire cuire le tout dans la casserole (à feu très doux) sans cesser de remuer avec la cuillère en bois. (La pâte est cuite lorsqu'elle devient difficile à remuer).

Laisser refroidir hors de portée des enfants.

Renouveler l'opération avec un colorant alimentaire différent.

 

Cette pâte à modeler peut être conservée pendant quelques mois dans une boîte hermétique.

 

Quelques illustrations :

 

 

P1070513.JPG

 

P1070515.JPG

 

P1070516.JPG

 

P1070517.JPG

 

P1070520.JPG

 

P1070522.JPG

 

P1070523.JPG

 

P1070529.JPG

 

P1070532.JPG

 

P1070533.JPG

 

P1070535.JPG

 

P1070537.JPG

 

P1070536.JPG

 

P1070838.JPG

 

P1070835.JPG

 

P1070837.JPG

 

Une production qui met en appétit... n'est-ce pas ?

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Pâte à modeler
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 21:18

 

 

 

En pratique, la peinture, "c'est salissant"... eh oui, c'est ce que l'on entend dire parfois nos collègues qui, du coup, hésitent à la mettre en oeuvre... Autant donc prévoir un maximum de matériel issu de la récup' qui pourra finir à la poubelle sans avoir besoin d'être nettoyé. Pour ma part, je garde les boites à oeufs dans lesquelles on peut d'ailleurs séparer les couleurs si on le souhaite, et toutes les barquettes de viande suffisamment larges pour que l'enfant y "trempe" sa main entière... Pour quelle raison ? Rappelez-vous : les intérêts principaux de cette activité sont pour l'enfant : l'éveil sensoriel,  la découverte du tracé, l'expression spontanée... Quoi de mieux donc que de "patouiller" ??? En effet, pas besoin de pinceau pour commencer. En plus, la première réalisation est, comme je l'annonçais, l'amie de la mémoire, je veux dire  : l'EMPREINTE, bien sûr !

 

Des mains...

P1050702.JPG


...et pourquoi pas des pieds ?


P1050699.JPG

 

Et si l'on ne reproduit pas la main entière, on peut toujours peindre avec les doigts...

 

P1080003.JPG

 

P1080004.JPG

Quand on est curieux, on fait aussi des expériences, et quand on se chatouille le creux de la main avec un pinceau, on se rend compte que c'est une drôle de solution pour encore mieux se "tartouiller"... 


P1080195.JPG

 

...résultat garanti :

 

P1080197.JPG

 

        Ensuite, bien évidemment, on peut introduire à peu près tout et n'importe quoi pour peindre :

  • des tampons "faits pour" que l'on trouve dans le commerce au rayon "loisirs créatifs", mais pourquoi pas les créer vous-même dans d'autres matières (éponges, bouchons en lièges...),
  • des pinceaux, évidemment, qui lorsque la préhension est bien acquise permet des tracés plus fins et plus précis
  • Et puis on peut passer de la peinture à main à l'aquarelle ou carrément à la gouache pour les plus grands .../...                                                                                                                                                                          

Quelques illustrations de mise en oeuvre :

 

P1070722.JPG

 

P1050540.JPG

 

P1080006.JPG

 

P1080193.JPG


P1080187.JPG

 

P1080185.JPG

 

(Inutile de publier les productions de ces petits peintres, ce sont toutes des chef-d'oeuvres !)

 

        Alors si le fait que vos crapillauds bricolos se transforment en bricolos crapotos ne vous fait pas peur, là encore, faites l'essai !

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Peinture
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 14:00

 

 

 

 

Activité d'éveil incontournable, l'atelier peinture peut être mis en place pour lui- même, ou comme je le mentionnais dans mon article sur la pâte à sel, comme continuité d'une activité précédente à des fins décoratives. Voici ce qu'en dit notre référentiel : 

 

Intérêt :

  • Eveil culturel, sensoriel
  • Source d'expression et de créativité
  • Découverte du tracé par l'intermédiaire d'un objet
  • Exploration et maîtrise du geste, de la notion de temps et d'espace
  • Activité spontanée
  • Aspect ludique, acte donnant du plaisir
  • Langage : les traces laissées par l'enfant lui permettent de communiquer, de partager avec les autres.

Mise en oeuvre :

  • Préparation du matériel, tablier
  • Point d'eau à proximité pour le lavage des mains
  • Disponibilité de l'adulte
  • Laisser le choix à l'enfant de la position verticale ou horizontale, et ce en fonction de son développement psychomoteur
  • Proposer plusieurs supports, outils, couleurs
  • Accompagner verbalement, laisser libre l'expression de l'enfant
  • Permettre à l'enfant de "patouiller", la liberté de tracer
  • Permettre le choix de faire ou de ne pas faire
  • Observation de l'enfant, proposer des choses en fonction de ses motivations
  • Prévenir l'enfant que l'activité se termine
  • Rangement, lavage des mains, nettoyage du matériel.

Rôle de l'adulte :

 

C'est par la manipulation que l'enfant apprend tout (utilisation des mains, notions haut / bas, petit / grand, dedans / dehors).

  • Participe à la structuration de la pensée
  • Favorise les échanges et les intéractions
  • Considérer cette activité avec le plus grand respect de la production qui en résulte
  • S'interrogerGarder ou non les productions ? Qu'en faire ? Se poser la question de l'éphémère...

 

Le dessin représente un échange, une communication, une liaison ; il est important d'accepter le fruit du travail réalisé, seul le plaisir de l'instant présent compte pour lui.

 

      Dans l'article suivant, retrouvez en images la mise en oeuvre de l'activité peinture, avec la réalisation de l'amie indispensable de la mémoire... je ne vous en dis pas plus.

 


Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Peinture
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 21:34

 

 

 

 

 

 

       Comme promis, voici un exemple de mise en oeuvre de l'atelier pâte à sel avec la réalisation d'un hérisson porte-crayon :

 

        Pour commencer, je publie quelques échantillons d'images où l'on peut voir de quelle manière les enfants découvrent les matières (farine, sel...) et s'approprient ensuite la matière obtenue :

 

P1080020.JPG

 

P1080023.JPG

 

P1080025.JPG

 

P1080027.JPG

 

P1080029.JPG

 

P1080030

 

P1080028.JPG

 

       A présent, la fabrication :

 

  • Modeler un ovale et étirer d'un côté pour former le bout du nez
  • Faire des trous à l'aide d'un crayon sur le dos du hérisson.
  • Mettre à cuire. (La température et la durée dépendent de la quantité de pâte à sel utilisée).

    P1080133.JPG

 

P1080134.JPG

 

        La pâte à sel cuite ainsi obtenue peut être reprise ultérieurement dans le cadre d' un atelier peinture,. Nous reparlerons  de cette nouvelle activité dans un prochain article,  mais je publie néanmoins les photos de cette séquence déco pour montrer le résultat :

 

P1080135.JPG

 

P1080137.JPG

 

P1080140

 

Une petite couche de vernis et 2 petits yeux mobiles plus tard... voici le hérisson porte-crayon :

 

P1080173.JPG

 

P1080181.JPG

 

 Et au final :

 

P1080171.JPG

 

P1080179.JPG

 

        Ca vous plait ?... alors retroussez vos manches, et à vos tabliers !!!

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Pâte à sel
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 19:58

 

 Je suis loin d'en avoir terminé avec les histoires et la façon de les mettre en scène, mais j'ai décidé de quitter un moment le monde de la lecture et du langage (encore que...) pour aborder maintenant les activités manuelles, et l'on commence ce soir par la pâte à sel :

 

La recette :

 

  • 1 verre de sel
  • 1 verre d'eau tiède
  • 2 verres de farine

Intérêt :

 

  • Favorise l'éveil : l'enfant découvre une matière (molle, pétrissable, malléable, colorée ou non, froide)
  • Développe la motricité fine : l'enfant aplatit, malaxe, donne une forme, écrase, roule dans ses mains, ses doigts
  • Stimule la créativité : l'enfant inscrit sa trace dans la matière et prend conscience de l'effet produit
  • Stimule le langage, l'imaginaire : l'enfant parle, donne des mots, un sens à ce qu'il fait
  • Favorise l'activité symbolique : il fait la cuisine, prépare un gâteau, joue à la dînette.

Mise en oeuvre :

  

       1. Aménagement de l'espace :

 

Sur un support dur pour modeler, exercer un appui avec ses doigts

Possibilité d'être debout pour écraser de tout son corps

 

       2. Choix du matériel :

 

Possibilité d'utiliser la pâte seule dans un premier temps pour une prise de contact avec la matière, (proposer à l'enfant de confectionner lui-même la pâte)

Introduction des ustensiles qui laissent des traces : fourchettes, emporte-pièces.

Possibilité de colorer la pâte (colorant alimentaire ou goutte de peinture à main très diluée), d'introduire des éléments et laisser libre cour à la créativité (plumes, pailles...)

Possibilité d'introduire de la vaisselle de dînette : assiette, verre, fourchette, et d'associer les poupées pour une activité de jeu symbolique : repas des bébés.

 

Rôle de l'adulte :

 

  • Installation de l'enfant et de l'espace de jeu : accessibilité, convivialité, liberté de mouvement
  • Observation de l'enfant : l'adulte associe des mots aux actes de l'enfant (ex : "Je vois que tu roules la pâte")
  • Ne pas donner une consigne de réalisation mais laisser l'enfant choisir sa manipulation (ex : faire des petits bouts, enfoncer un doigt...)
  • Favoriser les échanges entre les enfants : échanges de pâte, d'objets...
  • Valoriser les actes et les expériences
  • Favoriser les demandes  (ex : "qu'est-ce que tu veux ?")
  • Veiller à l'hygiène des mains et être vigilant(e) en cas de petite blessures car le sel pique !

         Voilà pour la présentation de l'atelier. Dans le prochain article, vous trouverez une démo de mise en oeuvre et un exemple de réalisation...

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Pâte à sel
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 20:08

       Au cours de la seconde session de formation, nous avons donc eu l'occasion d'expérimenter le "raconte-tapis" qui nous avait été présenté par une conteuse professionnelle. Voici donc l'idée tout à fait personnelle que j'ai eu lors de nos travaux pratiques et qui se situe à mi-chemin entre l'histoire et la comptine :

 

       Pour commencer, je rappelle le matériel nécessaire :

  1. Un carton rigide (type calendrier)
  2. Un morceau de feutrine suffisamment grand pour recouvrir le carton, et d'autres pour les découpes
  3. ...et pour cet exemple, pas une histoire, ni une comptine, ni même un livre, mais un peu d'imagination...

       Voici quelques images de la fabrication du support que manipulera l'enfant, réalisée de nouveau après coup avec ma grande de 5 ans :

 

P1080144

 

        Pour ce que l'on raconte, une ritournelle introduit dans ce cas un texte parlé +/- poétique en rimes, qui nomme les différentes parties du corps : d'une part l'enfant exerce sa motricité fine en attrapant et positionnant les découpes, d'autre part il acquiert petit à petit une bonne connaissance du schéma corporel... 

 

 

        En voici le résultat :

 

(Tableau noir de départ ) :

 

P1080148.JPG

 

"Il était un petit homme"

Pirouette Cacahuète...

...qui avait une jolie tête 

 

P1080149

 

"Il était un petit homme"

avec au centre...

...un petit ventre

 

P1080150.JPG

 

"Il était un petit homme"

Abracadabra...

...qui avait 2 bras

 

P1080151.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui, il me semble...

...avait 2 jambes

 

P1080152.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui faisait "coucou" de loin...

...avec ses 2 mains

 

P1080153.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui marchait, courait, sautait...

...sur ses 2 pieds

 

P1080156.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui regardait le ciel bleu...

...avec de grands yeux

 

P1080157.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui chaque fois éternuait...

...quand on lui chatouillait le nez

 

P1080158.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui maquillait souvent de rouge...

...sa grande et large bouche

 

P1080159.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui entendait 1000 merveilles...

...avec ses oreilles

 

P1080160.JPG

 

"Il était un petit homme"

qui te disait BRAVO...

...et te tirait son chapeau !!!

 

P1080161.JPG

 

FIN

 

        Après cette belle illustration réalisée par l'enfant lui-même, il est possible de poursuivre l'activité en lui faisant défaire chaque élément l'un après l'autre sur le chant de "Alouette, gentille Alouette...", en lui supprimant "et les pieds... et les pieds , et les mains...et les mains, et les jambes...et les jambes, et les bras...et les bras, et la tête...et la tête, ahahah... Alouette, gentille Alouette..." ainsi de suite...

 

       Maintenant que vous avez mieux compris le concept et savez comment faire, à vous de ...RACONTER !!!

 

 

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Contes et Histoires
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 13:51

        Il s'agit à présent de présenter les outils utilisés pour stimuler le langage chez l'enfant :

 

LES LIVRES :

 

        Il en existe de toute sorte, que ce soit dans le format, les matières utilisées, avec textes ou sans texte, en couleurs ou en noir et blanc...

Le livre choisi doit avant tout vous plaire, vous devez vous l'approprier et pouvoir l'adapter aux enfants que vous gardez.

Lire l'histoire en suivant le texte à la lettre, se servir d'images pour inventer la vôtre, à vous de choisir, le tout étant de se sentir à l'aise et de donner envie de savoir comment celle-ci se termine.

Le rituel pour mettre les enfants dans l'ambiance de l'histoire, les préparer à cette activité est primordial, cela peut se concrétiser par une comptine, une rythmique avec les mains ou un instrument de musique...

L'installation du lieu et l'aménagement de l'espace doit donner envie de se poser (ex : sur des coussins), vous devez aussi penser à la façon dont vous allez vous positionner par rapport aux enfants. Tout dépend du support choisi.

Pensez aussi à installer les enfants dans un coin où ils ne puissent pas être distraits par autre chose (ex : une baie vitrée).

 

        Je voudrais maintenant vous parler d'un outil qui nous a été présenté en seconde session de formation  : le "raconte tapis"

 

Le "raconte tapis" se réfère à une seule histoire ou livre ou comptine , et permet de les raconter ou chanter avec un autre support : les personnages ou objets de l'histoire sont matérialisés, l'idée étant qu'au fur et à mesure que l'histoire progresse, l' enfant puisse manipuler personnages ou objets pour les intégrer lui aussi progressivement à son support.

 

Fabrication :

 

1) Choisir une histoire, un livre... une comptine...

2) Prendre un carton rigide dont vous choisissez le format (ex : un calendrier 21 cm x27 cm fait très bien l'affaire)

3) Le recouvrir de feutrine

4)Découper dans la feutrine les personnages ou objets de l'histoire, (l'avantage de la feutrine étant que feutrine contre feutrine adhère sans besoin de colle ou d'autre moyen d'accrochage, on peut ainsi faire et défaire et surtout refaire !)

 

...Le concept est un peu flou ? Ne ratez pas mon prochain article, vous y trouverez une démonstration...

 

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Contes et Histoires
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 13:15

  

   

 

Voici aujourd'hui la partie du référentiel "Assistantes Maternelles" consacrée aux histoires :

 

Intérêt :

 

  • L'enfant doit pouvoir s'approprier le livre avec ses propres moyens d'exploration (tactiles, visuels, oraux) avant d'en comprendre l'utilité qu'en fait l'adulte.
  • Permet de parler indirectement des choses importantes que vit l'enfant (émotions, peurs, frustrations)
  • Relation privilégiée, moment de plaisir partagé
  • Le livre cultive l'imaginaire, développe la mémoire.
  • Il est important que l'enfant soit acteur vis-à-vis du livre, dans le choix de ce dernier, le moment et la manière de l'utiliser.

Mise en oeuvre :

 

  • Accessibilité pour que l'enfant puisse se l'approprier et l'utiliser à sa manière (tactile, visuel, oral)
  • Laisser l'enfant faire son choix
  • Proposer différentes formes et variétés
  • Structurer le temps et l'espace
  • Choisir des livres adaptés à l'âge de l'enfant
  • Favoriser l'écoute et la sécurité affective nécessaire au déroulement de cet échange
  • Inventer un rituel d'organisation de début et de fin
  • On peut également envisager l'utilisation de supports (marionnettes, jeux de doigts, instruments, photos...)
  • Avoir son propre style de narration, pour préserver l'authenticité.

Rôle de l'adulte :

 

        Au même titre que le jeu, la lecture permet des moments de complicité et de partage avec l'enfant.

Le livre parle à l'enfant par l'intermédiaire de l'adulte qui l'accompagne dans sa découverte de l'histoire, c'est un bain langagier qui lui est proposé, une ouverture vers un monde qui n'existe qu'en image (illustrations ou images mentales).

Il est fréquent que l'enfant réclame la même histoire, avec les mêmes phrases, autant de fois qu'il faut pour maîtriser et surmonter les émotions abordées dans le récit.

Le livre conserve pour l'enfant le statut privilégié d'objet qui lui est destiné et adapté, qui lui procure du plaisir et le rend curieux.

Cette approche réusit à faire naître chez l'enfant le besoin, puis le plaisir de parler et de lire.

Repost 0
les-crapillauds-bricolos - dans Contes et Histoires
commenter cet article

Présentation

  • : Les Crapillauds Bricolos
  • : Un blog pour partager ses idées d'activités d'éveil et d'animation pour les jeunes enfants !
  • Contact

Auteur

  • Karine
  • Maman de 2 enfants installée comme assistante maternelle depuis 2009, j'ai  décidé de créer ce blog pour partager mes projets d'activités d'éveil et d'animation avec les parents des enfants dont je m'occupe et mes collègues "nounou".
  • Maman de 2 enfants installée comme assistante maternelle depuis 2009, j'ai décidé de créer ce blog pour partager mes projets d'activités d'éveil et d'animation avec les parents des enfants dont je m'occupe et mes collègues "nounou".

Recherche

Articles Récents

  • Tout le monde peut se "TROMPER"...
    Et si on fabriquait un masque d'éléphant ? Succès garanti... ...vous ne pouvez pas vous "TROMPER" !!!
  • Le livre de l'hiver
    Depuis le mois de novembre, avec ma petite équipe, nous avons commencé un livre sur le thème de la saison hivernale. Il s'agissait d'y regrouper des "symboles" saisonniers classés par couleur, qui deviendraient le support d'un collage de papier crépon....
  • Des jumelles ?... C'est pour mieux y voir mon enfant !
    Petite fabrication réalisée il y a quelques mois avec les 2 grands, Mr M et Melle K qui est là tous les mardi en l'absence de Melle J (chez nounou on joue aux chaises musicales !) : Nous avons fabriqué des jumelles en carton en nous servant de rouleaux...
  • Bienvenue Melle J !
    De retour parmi vous (c'est que 5 petits bouts de choux ça occupe...), je prends le temps de vous présenter enfin Melle J, 20 mois à ce jour. Elle avait rejoint notre équipe, bien au complet depuis, au mois de février. Voici son traditionnel poster de...
  • Le "Porte-mains" transitionnel
    Autre version du "porte-clés" transitionnel déjà publié, le "porte-mains" ! Nous avons chacun apposé notre main enduite de peinture sur du papier pour y laisser notre empreinte, (sauf pour bébé O de la main de laquelle nous avons simplement dessiné les...
  • Bienvenue Mr M !
    Voici le traditionnel poster de bienvenue pour le second crapillaud arrivé chez "Nounou"... (...mieux vaut tard que jamais !) : Alors BIENVENUE à Mr M dans la "jungle" de chez "Nounou" !!!
  • Du travail de cochon ?
    Quand il s'agit de modeler avec de la pâte qui ne sèche pas, chez les Crapillauds, c'est du vrai travail de cochon !!!
  • Un "gentil" petit poisson... quoi que ???
    Réalisé par Melle E, 9 ans, voici un petit poisson... ...pas si gentil !!!
  • A la manière de...
    Melle E est en CM1. Cette année, différentes lectures lui ont été proposées, et comme ses camarades, elle a été sollicitée pour donner son avis. Elle a tout particulièrement apprécié l'album Little man , d'Antoine Guillopé, qui nous invite à suivre la...
  • Qui a dit que le prince charmant n'existait pas ?
    Tee-shirt customisé pour Mr A dans le rôle du prince...